Arbrealettres

Poésie

Je te baptise (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 29 septembre 2016



Je te baptise
Du goût de la pierre de Carnac.
Du goût de la bruyère et de la coquille d’escargot.
Du goût de l’humus un peu mouillé.

Je te baptise
Du goût de la bougie qui brûle,
Du goût du lait cru,
Du goût différent de plusieurs jeunes filles,
Du goût de la pomme verte et de la pomme très mûre.

Je te baptise
Du goût du fer qui commence à rouiller,
Du goût d’une bouche et d’une langue avides,
Du goût de la peau que tu n’as pas salée,
Du goût des bourgeons, des jeunes girolles.

… C’est sans effet sur toi, oui.
C’était pour moi.

(Guillevic)


Illustration: Albert Edelfelt

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :