Arbrealettres

Poésie

Danseuses (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 30 septembre 2016




Danseuses qui rêvez d’être les sœurs de l’aurore,
valsez dans l’oubli du miracle avec la roue des robes ensoleillées.

Le chemin est sans indulgence pour qui
s’en détourne. L’avare n’a pas d’allié.

(Mais l’heure reste à naître, l’heure frontalière où le
faucon des sables règne sur d’innombrables prunelles
apeurées.)

(Edmond Jabès)

Illustration: Edgar Degas

 

 

 

2 Réponses to “Danseuses (Edmond Jabès)”

  1. Lara said

    Très beau

  2. arbrealettres said

    et triste à la fois
    valsez dans l’oubli du miracle…

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :