Arbrealettres

Poésie

La venelle des portes (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 1 octobre 2016


giverny

Descendre dans le jardin
C’est traverser la résistance
D’une eau invisible

Des pas de silence

Parmi les arbres
Les fleurs ont le mouvement ourlé
De l’immobile

Mais la présence est vraie ou fausse
Il y a d’autres jardins sous celui-ci
Et à partir de quel sol ultime
Le pied ailé prendra-t-il sa remontée?

(Heather Dohollau)

Une Réponse to “La venelle des portes (Heather Dohollau)”

  1. lara said

    Ah! Giverny ..
    Magique ..

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :