Arbrealettres

Poésie

J’écris pour voir ce qui reste à l’extérieur (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 3 octobre 2016



heather-dohollau

J’écris pour voir ce qui reste à l’extérieur,
qui vient s’appuyer contre la vitre du texte.
Le presque oublié, attiré par un mot, une couleur, l’air.
D’un lieu d’où je me suis retournée pour regarder ailleurs.
L’arrière-plan éternel, éternellement au-devant de moi

(Heather Dohollau)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :