Arbrealettres

Poésie

Les oiseaux intermittents (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2016



Les oiseaux intermittents
Les champs toujours là en face
Les mots voltigent, reviennent
Le touchent, il tend la main
Et les pose doucement
Les uns à côté des autres
Ils disent les choses très simples
Comme la musique
L’eau est calme
L’ombre de l’oiseau surprend
Les jours sont longs
Comme au début de la vie

A partir d’un moment d’une extrême simplicité
il ne faut plus espérer

***

Birds sometimes
the fields still over there
words go away come back
touch he holds out his hand
and puts them down softly
side by side
they say simple things
like music
the water is calm
a bird’s shadow surprises
the days are long
as once they were

After a moment of extreme simplicity
hope is no longer needed

(Heather Dohollau)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :