Arbrealettres

Poésie

Par-dessus les murs (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2016



mandala-800x600

Par-dessus les murs, le ciel
et le jardin tant de fois revu en rêve,
le poirier n’abrite plus personne
et l’échelle a été enlevée il y a longtemps.
Comme un mandala vide, la pelouse,
s’y tenir au centre c’est tomber dans un puits
qui traverse le temps.
Transposer cette chute en distance franchissable,
c’est restituer la présence absente,
renaître au sourire mortel de l’amour,
d’en bas je vois le cercle pâle du jour.

(Heather Dohollau)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :