Arbrealettres

Poésie

Westbourne Road, Penarth (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 8 octobre 2016



Westbourne Road, Penarth

M’installant pour les orages
Devant la fenêtre
Tournant le dos
Aux animaux de l’arche
Sauvés immobiles
De l’eau gros bleu des murs
La chambre est sombre
Et en bas dans le jardin
Les roses sont noires

Au printemps vieilli
Hors du regard du soleil
Les jours pâlissent
Comme sous une souche
Les tiges blanches s’entremêlent
En frêles étreintes
Dans un abri de mort

Mais l’enfance est
Maintenant se voit déjà
À rebours des ans
Que de temps perdu
À tirer des traits
D’un compte continu
À gommer les traces
D’un paysage profond
J’avais peur
De voir en spectre le présent

Il aurait fallu
S’aventurer
Là où les autres existent
Trouver en creux une place
Mais qui peut moduler un miroir?

Le soleil est là
Qui crée du désir l’espace
Sous les pas d’amour
Réel est le chemin

(Heather Dohollau)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :