Arbrealettres

Poésie

Nous étions trois (Jacques Dupin)

Posted by arbrealettres sur 11 octobre 2016



devination_amour

nous étions trois, elle, moi
et le spectre
de la divination d’un amour

(Jacques Dupin)

Illustration: Claude Monet

8 Réponses vers “Nous étions trois (Jacques Dupin)”

  1. Jean-Baptiste Besnard said

    Le texte ne me plaît guère. Par contre l’illustration me ravit. D’où vient-elle ?

  2. Brigitte said

    La peinture me plaît aussi. Quant au poème, il fait réfléchir. Le spectre de la divination, c’est à dire le fantôme de la divination, si c’est un fantôme c’est qu’il où qu’elle est morte d’une manière violente… Un psy dirait, il faut vous en séparer au plus vite, mais pourquoi ?

    • arbrealettres said

      ce qui est bien avec la Poésie c’est que chacun y trouve ce qu’il a besoin d’y trouver
      non non pour moi c’est simplement les prémices d’un Amour « potentiel »
      il y a lui il y a elle et ce «  »spectre » » ni vivant ni mort de l’Amour qui est sera ou ne sera pas…
      incertitude douloureuse et doucereuse!

  3. Lara said

    Le « spectre » est toujours là sous la forme inexplicable de l’intuition, de l’instinct ..L’élément chimique dirons-nous?

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s