Arbrealettres

Poésie

Une capeline blanche improbable aux épaules (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 12 octobre 2016



 

Une capeline blanche
Improbable aux épaules
Une femme allaite
Là où tout va de soi
Les tours se penchent
D’une longue lumière
À l’instant de l’éclair
Et elle nous tient à jamais
Où nous sommes : debout
À la fenêtre de son regard

(Heather Dohollau)

Illustration: Louis Toffoli

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :