Arbrealettres

Poésie

POÉSIE FUNAMBULE (André Velter)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2016



POÉSIE FUNAMBULE

Je n’écris pas sur le motif en ce moment
Le paysage sort du bois
Au seul bruissement des branches et des feuilles
On dirait une vision sonore
Un raga de brume de poussière et de miel
Qui apparaît
Qui transparaît
Dans un réel plus vrai que nature

La mélodie crée ses images
Sans relever la pointe du crayon
Sans suspendre le geste qui découvre
Un fil de funambule
Tout un envol de partitions
Et un requiem ajourné
Qui se veut chorus ou chanson
Avec un aveu à la clé

Je vois comment il y a du noir du blanc du gris
Comment un corbeau étire un nuage
Comment c’est terriblement doux et sage
Terriblement là
Présent et enfui
Sous l’archet qui reprend ses errances
Qui égrène note à note une hanche un visage
Et tous les mots d’amour que j’aurai reconquis

(André Velter)

Illustration: Alain Gagnon

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :