Arbrealettres

Poésie

Pourtant il y avait encore autre chose (Jean-Claude Pirotte)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2016



pourtant il y avait encore autre chose
et ce n’était pas rien mais c’était
presque rien l’odeur d’un vieux veston
le frisson de l’été dans les feuilles du tremble

et ce que j’écrivais je savais seulement
que cela perdait toute réalité
en moi cet inconnu qui cherchait à parler
je le sentais vivant comme s’il était mort

(Jean-Claude Pirotte)

Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :