Arbrealettres

Poésie

Adieu (E. Oliphant)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2016



Adieu

Si tu l’exiges, soit, nous allons nous dire adieu.
Non, non, assez ! La vérité n’est que trop claire à mes yeux,
Et je ne veux point que tu me mentes par gentillesse,
Pour me faire croire que je dois blâmer le destin et non toi.
Ne crois pas que cet au revoir sonne pour moi comme un glas.
Tu vas pleurer autant que moi, et plus peut-être.
Non, je veux vivre, même si c’est en enfer,
En enfer, attendant que tu reviennes à moi.

***

A Farewell

If thou insist then we will say farewell…
Nay, nay, no more! the truth too clear I see,
And I’ll have thee no lies of kindness tell,
To make me think I should blame Chance, not thee.
Think not that this goodbye doth sound my knell,
ThouTt weep as much as I and more may be.
No: I will live, although it be in hell,
In hell, awaiting thy return to me.

(E. Oliphant)

Illustration: Edvard Munch

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :