Arbrealettres

Poésie

Nuit d’automne (Henri de Régnier)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2016



Nuit d’automne

Le couchant est si beau, parmi
Les arbres d’or qu’il ensanglante,
Que le jour qui meurt à demi
Retarde sa mort grave et lente.

Le crépuscule, sur les roses,
Est si pur, si calme et si doux,
Que toutes ne se sont pas closes
Et que j’en cueille une pour vous.

Les feuilles chuchotent si bas,
Une à une ou toutes ensemble,
D’arbre en arbre, qu’on ne sait pas
Si tu ris ou si le bois tremble.

La rivière coule si douce
Entre les roseaux bleus des prés,
Si douce, si douce, si douce
Qu’on ne sait pas si vous pleurez.

La nuit d’ombre, de soie et d’or
Du fond du silence est venue,
Et l’automne est si tiède encor
Que tu pourras t’endormir nue.

***

Autumn Night

The sinking sun is so beautiful, among
The golden trees it bloodies,
That the half dying day
Delays its solemn, slow death.

Dusk on the roses
Is so pure, so calm and so soft,
That all are not yet closed
And I gather one for you.

The leaves whisper so gently,
One by one or all together,
From tree to tree, that one does not know
If you are laughing or the woods are trembling.

The river runs so gently
Between the blue reeds of the meadows,
So gently, so gently, so gently
That one does not know if you are crying.

The night of shadows, of silk and gold
Has come from the depths of silence,
And autumn is still so warm
That you could sleep naked.

(Henri de Régnier)

 Illustration: Elina Brotherus

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :