Arbrealettres

Poésie

Esher (Peter Redgrove)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2016



Les deux soleils.
Le soleil dans la mer, le soleil dans le ciel :
La bicyclette de l’été.

Est-ce que je le mérite,
la chemise ouverte sur la poitrine tandis que je pédale ?

Ma chemise s’enfle comme des poumons en plus,
Comme des nuages ensoleillés
Sur ma bicyclette d’été.

Le vent de l’aube
Odorant comme un pont de navire lessivé.

Plus tard, le ciel sans couleur –
Pâle comme la fourrure d’un chat gris,
Ou du verre ancien
rendu brumeux par les frottements du désert.
Est-ce que je le mérite ?

Les oiseaux du jardin s’envolent du lilas,
Les goélands
S’accrochent à une aile et tournent autour.

Le cycliste avec tout Esher
Dans sa chemise, est resté
Là, au chaud sous le soleil

(Peter Redgrove)


Illustration

Une Réponse to “Esher (Peter Redgrove)”

  1. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :