Arbrealettres

Poésie

Heure de présence (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2016



Nous cherchons au bord d’une eau louche
l’éclatement d’un soleil clandestin.
Les désirs assouvis sont jetés aux souches
çà et là sous le jour incertain.

Peut-être est-ce un bureau ou une prairie
chargée de débris et de reliefs
ou encore un fauteuil couvert d’affreuses broderies?

Quelqu’un siffle en tout cas
et l’autre lui répond.
Un mince rayon fuit du sol au plafond.
C’est le moment de rire et de casser la vie
à tout petits coups de talon.

(Jean Tardieu)

2 Réponses vers “Heure de présence (Jean Tardieu)”

  1. Lara said

    J’aime bien « le soleil clandestin  » pour  » casser la vie « 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :