Arbrealettres

Poésie

Le traquenard (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 21 octobre 2016



Le traquenard

Si ce monde était cohérent
je ne pourrais pas dire: il pleut
sans qu’aussitôt l’averse tombe.

Or il n’en est rien: je peux
parler autant que je le veux
sans tirer les morts de leur tombe
ni l’existence du néant.

Je conclus que dans tout cela
un malentendu il y a:
ou bien tout se passe à l’inverse
de ce qui devait arriver
et le mot « il pleut » suit l’averse
lorsqu’il devrait la précéder.

Ou bien ON sait ce que l’on fait:
ON veut nous rendre ridicules,
ON nous laisse bien gentiment
parler à tort et à travers
et jamais ON ne nous répond.

(Jean Tardieu)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :