Arbrealettres

Poésie

L’arbre (Fernando Arrabal)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2016



L’arbre se réfugia dans la feuille, la maison
dans la porte et la ville dans la maison.
Et je me promenais en contemplant ce spectacle,
et je voyais encore que l’arbre était devenu une feuille,
la maison une porte et la ville une maison.
Voilà pourquoi je devais faire des efforts
pour ne pas me cacher dans mes mains.

(Fernando Arrabal)


Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :