Arbrealettres

Poésie

Je me demande souvent (Rabindranath Tagore)

Posted by arbrealettres sur 1 novembre 2016




Je me demande souvent à quelle obscure délimitation
pourraient se reconnaître l’homme, et l’animal privé de parole.

En quel paradis premier, au matin éloigné de la création,
courait le sentier où leurs coeurs se rencontraient ?
La trace de leurs rencontres y est encore imprimée
bien qu’on ait oublié depuis longtemps leur parentage.

Mais soudain, dans une muette harmonie, un lointain souvenir s’éveille,
l’animal regarde le visage de l’homme avec une tendre confiance,
l’homme regarde l’animal avec une tendresse amusée.

On dirait que les deux amis se rencontrent, portant chacun un masque,
et qu’ils se reconnaissent vaguement l’un l’autre sous le déguisement.

(Rabindranath Tagore)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :