Arbrealettres

Poésie

Muet (Li Yü)

Posted by arbrealettres sur 1 novembre 2016



 

 

Muet

Muet
Monter seul
Le pavillon d’ouest
La lune – crochet d’argent
Bouclant le clair automne
Dans la cour profonde
Aux platanes solitaires

Démêler du doigt, peine perdu
Un coup de ciseaux, peine perdue
Inextricable écheveau des nostalgies
A la pointe du cœur
Ce goût
Toujours autre
Inaccoutumable

(Li Yü)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :