Arbrealettres

Poésie

Les yeux secs (Birago Diop)

Posted by arbrealettres sur 2 novembre 2016



Les yeux secs

Les yeux secs qu’aucun pleur n’humecte
Défendant au soleil d’entrer
Dans l’âme où le spleen se délecte
Des plus sombres pensera.

Ils ne brillent plus de la flamme
Qui consume tout en dedans
Et l’on peut mentir à la Femme
Lui mentir aisément.

Hélas les larmes non tombées
Peu à peu corrodent le cœur
Comme une pierre imbibée
D’infernales liqueurs.

Le pleur qui n’a pas chu augmente
La sourde rumeur des sanglots
Et la rumeur monte pesante
Ainsi qu’un lourd fardeau.

(Birago Diop)

2 Réponses to “Les yeux secs (Birago Diop)”

  1. Lara said

    Vite ..un mouchoir et ..hum..je reviendrai plus tard ..lol Tu nous fais un coup comme ça au weekend !! ( mdr)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :