Arbrealettres

Poésie

Lui qui aurait voulu pouvoir offrir le ciel (William Butler Yeats)

Posted by arbrealettres sur 3 novembre 2016



Si je pouvais t’offrir le bleu secret du ciel,
Brodé de lumière d’or et de reflets d’argent,
Le mystérieux secret, le secret éternel,
De la nuit et du jour, de la vie et du temps,

Avec tout mon amour je le mettrais à tes pieds.
Mais tu sais je suis pauvre et je n’ai que mes rêves.
Sous tes pas, je les ai déroulés.
Marche doucement, car tu marches sur mes rêves.

(William Butler Yeats)

4 Réponses vers “Lui qui aurait voulu pouvoir offrir le ciel (William Butler Yeats)”

  1. Lara said

    Oh ce cher Yeats ! :-)) savais -tu qu’il fut le premier Irlandais à recvoir le prix Nobel de littérature ? Un monument quoi :-))
    J’aime..en anglais ..chut!

    Had I the heavens’ embroidered cloths,
    En-wrought with golden and silver light,
    The blue and the dim and the dark cloths
    Of night and light and the half-light,
    I would spread the cloths under your feet:
    But I, being poor, have only my dreams;
    I have spread my dreams under your feet;
    Tread softly, because you tread on my dreams.

    — William Butler Yeats

  2. Magnifique poème ! J’aime beaucoup Yeats.
    Je ne connaissais que le dernier vers, alors merci pour le poème en entier.
    Et merci à Lara pour la version originale.

    • arbrealettres said

      oui c’est bien d’avoir l’original… dommage je ne maîtrise pas assez bien l’anglais…
      Merci de passer 🙂

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :