Arbrealettres

Poésie

Les tabourets (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 4 novembre 2016




Les tabourets

Sous moi, sur moi… Je suis servile.
De père en fils, on est objet
Chez nous. Les Statues de la ville,
Un jour si je les égorgeais?

Pas de congé, ni de sortie!
Comme un caniche de salon,
J’inspire un peu de sympathie
Aux fous qui trouvent le temps long.

Le meuble est bête domestique,
Et mes amours sont d’acajou.
Armoire aimée, notre musique
Devient plus laide qu’une toux.

Je lutte pour l’indépendance
De mon prochain, qui est de bois.
Je me polis: ce soir je danse
Pour m’accomplir? Sur moi, sous moi.

(Alain Bosquet)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :