Arbrealettres

Poésie

Instantané (Marie-Claire Bancquart)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2016




Instantané

Un ciel bleuté comme du lait.

Une voix de même couleur sur la terre.

Dans la ville aux maisons de chaux
une femme chante parmi les siestes.

Au-dessus d’elle pend un chapelet de bombes
arrêté pour toujours dans notre regard.

Pour toujours
à sa rencontre
s’élève cette voix qui s’arrêtera dans une seconde
parmi les figues caillées du sang.

(Marie-Claire Bancquart)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :