Arbrealettres

Poésie

Le Tout (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016



Ô bienheureuse la petite créature:
toujours elle demeure dans le sein qui l’a portée;
bonheur du moucheron,
c’est encore au-dedans qu’il frétille,
même au temps de ses noces.
Car le Tout est ce sein.

***

O Seligkeit der kleinen Kreatur,
die immer bleibt im Schooße, der sie austrug;
o Glück der Mücke, die noch innen hüpft,
selbst wenn sie Hochzeit hat: denn Schooß ist Alles.

(Rilke)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :