Arbrealettres

Poésie

Quel beau feu clair (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016



Quel beau feu clair
vous avez allumé au carrefour de ma vie,
quel beau feu clair.

Et comme sa pure force assouvie
fait trembler l’air!

(Rilke)


Illustration

5 Réponses to “Quel beau feu clair (Rilke)”

  1. L’air…

  2. Jean-baptiste Besnard said

    Jeune, j’étais fasciné par le feu dans la grande cheminée bretonne

    Feux

    La cendre encore chaude
    témoigne de la vie
    et l’ombre rôde
    d’une présence amie

    Le feu brandit
    des têtes de flammes
    que la fumée coiffe
    de cheveux blancs

    Dans l’âtre
    les flammes affables
    d’un feu bienveillant
    m’accueillent
    et me réconfortent

    J’allumerai pour toi
    un bon feu de bois
    pour réchauffer
    la maison froide
    où nous aimerons
    d’un amour ardent

    D’abord un feu impétueux
    aux flammes en mouvement
    attisé par le vent
    qui agonise peu à peu
    et s’éteint
    dans un dernier sursaut

    5.03.1989

  3. Jean-baptiste Besnard said

    Strophe 4, vers4, lire: » où nous nous aimerons »

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :