Arbrealettres

Poésie

Les forêts de l’aube (Jean Mambrino)

Posted by arbrealettres sur 14 novembre 2016



Les forêts de l’aube

Les forêts de l’aube
toujours lentes et calmes
montent vers les montagnes sombres
envahies par le silence
d’un autre monde
d’un autre temps

le chant des coqs dans la distance
raye par instant l’espace
permet au coeur de mesurer
la transparence de l’étendue

le grand ciel de nuages
aveuglé par son éclat
filtre les pépiements d’oiseaux
les assourdit les espace
le coeur de nouveau rencontre
ce qui l’attendait

les couleurs un peu passées
les lignes pures
l’odeur des feuilles endormies
les courants d’ombre et de lumière
qui murmurent
nous sommes je suis là
au rendez-vous

mais le coeur aussi frémit
à cette pensée
cette intention

avoue murmure aussi
je suis nous sommes là
au rendez-vous.

(Jean Mambrino)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :