Arbrealettres

Poésie

Archive for 16 novembre 2016

Dès que mon amour peut être si grand (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2016



Dès que mon amour peut être si grand.
L’intérieur en moi fleurit de toutes parts
et cet amour ne cesse de se fortifier et de grandir,
et j’apprends sans cesse aussi à mieux le porter,
au lieu de me laisser écraser sous son poids.

(Etty Hillesum)

Illustration

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Voilà ce qui doit être l’objectif final (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2016



Voilà ce qui doit être l’objectif final :
conquérir soi-même une grande simplicité intérieure,
mais comprendre jusque dans ses plus fines nuances,
la complexité des autres.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il y a des gens (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2016



Il y a des gens, je suppose,
qui prient les yeux levés vers le ciel.
Ceux-là cherchent Dieu en dehors d’eux.

Il en est d’autres qui penchent la tête
et la cachent dans leur mains,
je pense que ceux-ci cherchent Dieu en eux-mêmes.

(Etty Hillesum)

Illustration: Christophe Gilbert 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’attirance entre les êtres repose sur le rayonnement (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2016



L’attirance entre les êtres
repose sur le rayonnement.

Si l’on est dans des dispositions négatives,
du fait des sentiments de culpabilité, d’angoisse, d’infériorité,
on n’attire personne,
parce que l’on n’a pas de rayonnement.

Tout repose ainsi sur deux pôles,
qui doivent s’accorder.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les dépressions pessimistes (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2016



Les dépressions pessimistes
doivent être considérées comme des pauses créatrices,
au cours desquelles les forces se reconstituent.

Si on en est conscient,
les dépressions passeront plus vite.
Il ne faut jamais se sentir déprimé
à cause d’une dépression.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lorsqu’on est pessimiste (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2016



Lorsqu’on est pessimiste,
en d’autres termes dans des dispositions d’esprit négatives,
on émet des ondes négatives
et tout ce que l’on entreprend,
que l’on rencontre sera négatif.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand on estime ne pas recevoir assez (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2016



Quand on estime ne pas recevoir assez de reconnaissance d’un autre,
on est par la même dépendant de lui,
et du fait de cette dépendance, dépourvu d’autonomie.

Moins on attend d’autrui,
plus on en reçoit

(Etty Hillesum)

Illustration

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Je vais t’aider, mon Dieu (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2016



Je vais t’aider, mon Dieu, à ne pas t’éteindre en moi,
mais je ne puis rien garantir d’avance.

Une chose cependant m’apparaît de plus en plus claire :
ce n’est pas toi qui peux nous aider,
mais nous qui pouvons t’aider
– et ce faisant nous nous aidons nous-mêmes.

C’est tout ce qu’il nous est possible de sauver en cette époque
et c’est aussi la seule chose qui compte :
un peu de toi en nous, mon Dieu.

Peut-être pourrons-nous aussi contribuer à te mettre à jour
dans les cœurs martyrisés des autres.
Oui, mon Dieu, tu sembles assez peu capable de modifier une situation
finalement indissociable de cette vie.

Je ne t’en demande pas compte,
c’est à toi au contraire
de nous appeler à rendre des comptes un jour.

Il m’apparaît de plus en plus clairement
à chaque pulsation de mon cœur
que tu ne peux pas nous aider,
mais que c’est à nous de t’aider
et de défendre jusqu’au bout
la demeure qui t’abrite en nous.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une carte du 7 septembre 1943 (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2016



Une carte du 7 septembre 1943,
jetée du train à l’adresse de Christine Van Nooten,
cachet de la poste du 15 septembre 1943 :

Christine, j’ouvre la Bible au hasard et trouve ceci :
« Le Seigneur est ma chambre haute.
» Je suis assise sur mon sac à dos,
au milieu d’un wagon de marchandises bondé.
Papa, maman et Mischa sont quelques wagons plus loin.

Le départ est tout de même venu à l’improviste.
Ordre subit de La Haye, spécialement pour nous.
Nous avons quitté ce camp en chantant,
père et mère très calmes, Mischa également.

Nous allons voyager trois jours.
Merci de tous vos bons soins.
Les amis restés au camp vont écrire à Amsterdam,
peut-être te fera-t-on suivre ?
Peut-être aussi ma dernière longue lettre ?

Un au revoir de nous quatre,

Etty.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si Dieu cesse de m’aider (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2016



Si Dieu cesse de m’aider,
ce sera à moi d’aider Dieu.

Peu à peu toute la surface de la terre
ne sera plus qu’un immense camp

et personne ou presque
ne pourra demeurer en dehors.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :