Arbrealettres

Poésie

La girouette (Albert Lozeau)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2016



La girouette

La girouette au bout du pignon tourne au vent ;
Et selon que le vent la caresse ou la fouette,
Plus ou moins vite, on voit, tourner la girouette,
Sa pointe en tous les sens et sans cesse en avant.

Du nord au sud, de l’est à l’ouest, elle vire
En décrivant un rond qui s’efface dans l’air ;
Parfois, elle s’arrête, et de son doigt de fer
Désigne longuement un objet qui l’attire.

La girouette oscille et fait un demi-tour,
Elle hésite, on dirait qu’elle a peur de l’espace ;
Elle se meut de droite à gauche au vent qui passe :
Attentive, elle écoute et regarde alentour.

Voici que tout à coup un souffle la bouscule ;
Elle tourne, et s’arrête encore brusquement,
Comme prise soudain d’un grand étonnement…
Puis, recommence son manège minuscule.

Je ne me moque point de ses tours et ses sauts,
Ainsi qu’elle, mon cœur est une girouette ;
Le jour furtif l’émeut, l’agite et l’inquiète,
L’orientant toujours vers des rêves nouveaux.

Il lui montre à plein ciel les bonheurs qu’il envie,
Mais il ne lui permet jamais de les goûter ;
Lui dont le seul désir serait de s’arrêter,
Il tourne, hélas ! il tournera toute la vie !…

(Albert Lozeau)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :