Arbrealettres

Poésie

Archive for 19 novembre 2016

Ignorant (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2016



Ignorant, ce corps matériel n’est rien,
le cycle des cieux, la face de la terre ne sont rien.
Fais attention, dans ce combat entre la mort et la vie,
nous sommes attachés à un souffle, et ce souffle n’est rien.

(Omar Khayam)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Celui qui a créé la terre et le cycle des cieux (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2016



Celui qui a créé la terre et le cycle des cieux,
que de douleurs cuisantes il a mises au coeur de l’homme!
Que de lèvres comme le rubis, que de chevelures comme le musc
n’a-t-il pas enfouies dans le sein de la terre!

(Omar Khayam)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Sur le tapis de la terre (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2016



Sur le tapis de la terre, je vois des gens endormis,
sous la terre, je vois des gens ensevelis.
Tant que je contemple le désert du néant,
j’y vois ceux qui ne sont pas encore venus et ceux qui sont déjà partis.

(Omar Khayam)

Illustration: Olivier Suire-Verley

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aujourd’hui tu n’as pas accès à demain (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2016



Aujourd’hui tu n’as pas accès à demain
et le souci que tu t’en fais n’est que chimère.
Si ton coeur est sage, ne gâte pas ce souffle présent
car ce qui te reste de vie est le seul bien précieux.

(Omar Khayam)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ô potier (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2016



Ô potier, efforce-toi, si tu es intelligent,
de ne pas avilir l’argile dont fut pétri le fils d’Adam.
Le doigt de Féridoun, la paume de Kaï Khosrau,
tu les as mis sur ton tour. A quoi penses-tu donc?

***

Ce vase était comme moi un amant malheureux
enchaîné par la chevelure d’une femme.
Cette anse que tu vois à son col
était la main passée au cou d’une bien-aimée.

(Omar Khayam)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un pain pour deux jours (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2016



Un pain pour deux jours, si tu peux te le procurer,
un peu d’eau fraîche au fond d’une cruche…
Pourquoi donc l’homme sérait-il soumis à autrui?
Pourquoi servirait-il son égal?

(Omar Khayam)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Regarde (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2016



Regarde: la rose s’est ouverte au vent du matin;
le rossignol s’enivre de sa jeune beauté.
Buvons du vin, car combien de roses par le vent
ont été jetées à terre et sont redevenues poussière!

(Omar Khayam)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La fleur qui pousse au bord d’un ruisseau (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2016



La fleur qui pousse au bord d’un ruisseau
peut-être plonge-t-elle sa racine dans les lèvres décomposées d’une femme.
Ne foule pas dédaigneusement l’herbe,
car elle a grandi parmi les cendres d’un frais visage jadis semblable au coquelicot.

(Omar Khayam)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne mérite d’entrer ni à la mosquée ni à l’église (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2016



omar-khayam-2

Je ne mérite d’entrer ni à la mosquée ni à l’église.
Dieu sait de quelle argile il m’a pétri.
Je suis comme un infidèle pauvre, comme une fille laide.
Je n’ai ni religion, ni fortune, ni espoir dans un autre monde.

(Omar Khayam)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cette Roue sous laquelle nous tournons (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2016



lanterne-magique-this_is_not_a_dream_louise_moaty

Cette Roue sous laquelle nous tournons
est pareille à une lanterne magique.
Le soleil est la lampe; le monde l’écran;
nous sommes les images qui passent.

(Omar Khayam)

 Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :