Arbrealettres

Poésie

Ô potier (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2016



Ô potier, efforce-toi, si tu es intelligent,
de ne pas avilir l’argile dont fut pétri le fils d’Adam.
Le doigt de Féridoun, la paume de Kaï Khosrau,
tu les as mis sur ton tour. A quoi penses-tu donc?

***

Ce vase était comme moi un amant malheureux
enchaîné par la chevelure d’une femme.
Cette anse que tu vois à son col
était la main passée au cou d’une bien-aimée.

(Omar Khayam)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :