Arbrealettres

Poésie

Un pain pour deux jours (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2016



Un pain pour deux jours, si tu peux te le procurer,
un peu d’eau fraîche au fond d’une cruche…
Pourquoi donc l’homme sérait-il soumis à autrui?
Pourquoi servirait-il son égal?

(Omar Khayam)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :