Arbrealettres

Poésie

Archive for 20 novembre 2016

Une porte du ciel (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2016


magritte


Une porte du ciel s’ouvre
Entre deux troncs d’arbre.

(Pierre Reverdy)

Posted in poésie | Tagué: , , , | 4 Comments »

Son de cloche (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2016



Tout s’est éteint
Le vent passe en chantant
Et les arbres frissonnent
Les animaux sont morts
Il n’y a plus personne
Regarde
Les étoiles ont cessé de briller
La terre ne tourne plus
Une tête s’est inclinée
Les cheveux balayant la nuit
Le dernier clocher resté debout
Sonne minuit

(Pierre Reverdy)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Va-et-vient lumineux (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2016



Va-et-vient lumineux
Ressac de la fatigue
Goutte à goutte le temps creuse ta pierre nue
Poitrine ravinée par l’acier des minutes
Et la main dans le dos qui pousse à l’inconnu

(Pierre Reverdy)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La gouttière est bordée de diamants (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2016



La gouttière est bordée de diamants
les oiseaux les boivent

(Pierre Reverdy)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

La nature est nature (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2016



 

papillon

La nature est nature, elle n’est pas poésie.
C’est la réaction de la nature sur la complexion de certains titres
qui produit la poésie.

Le poète est un four à brûler le réel.
L’art qui tend à se rapprocher de la nature fait fausse route
car s’il allait au but : identifier l’art a la vie, il se perdrait.

Il ne s’agit pas de faire une image,
il faut qu’elle arrive sur ses propres ailes.

L’image est une création pure de l’esprit.
Elle ne peut mitre d’une comparaison,
mais du rapprochement de deux réalités plus on moins éloignées.

Le poète est essentiellement l’homme qui aspire au domaine réel,
le plan divin, la création mystérieuse et évidente.

(Pierre Reverdy)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

POINTE (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2016



POINTE

Au coin du bois
Quelqu’un se cache
On pourrait approcher sans bruit
Vers le vide ou vers l’ennemi
En tombant la nuit s’est fendue
Deux bras sont restés étendus
Dans l’ombre un regard fixe
Un éclair éperdu
Pour aller plus loin vers la croix
Tout ce qu’on voit
Tout ce qu’on croit
C’est ce qui part
Là ou ailleurs sans qu’on le sache
Avec la peur d’aller trop près
Du ravin noir où tout s’efface

(Pierre Reverdy)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quelqu’un vient (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2016


Enfer


Au coin les arbres tremblent
Le vent timide passe
L’eau se ride sans bruit
Et quelqu’un vient le long du mur.

(Pierre Reverdy)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

L’OMBRE ET L’IMAGE (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2016



L’OMBRE ET L’IMAGE

Si j’ai ri ce n’est pas du monde éclatant et joyeux
qui passait devant moi. Les têtes penchées ou droites
me font peur et mon rire aurait changé de forme
en une grimace. Les jambes qui courent tremblent
et les pieds plus lourds manquent le pas. Je n’ai pas
ri du monde qui passait devant moi — mais parce
que j’étais seul, plus tard, dans les champs, devant
la forêt énorme et calme et sous les voix qui, dans
l’air endormi, se répondaient.

(Pierre Reverdy)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Forte mer (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2016



tempête l [800x600]
Forte mer

Devant le bateau immobile
Quelqu’un qui attend
C’est le port qui bouge
Il fait trop de vent
le niveau de l’eau change
tant la mer est lasse
tout devient plus grand
Le marin qui passe arrive en retard
D’où vient l’air qu’il a
Et sa tête basse
la sortie du bar
tout l’équipage est dans les mâts
Un oiseau s’efface
Sur le ciel plus plat
Tout le monde a peur
Quand la casquette l’air et les nombreux visages
le vent a tout mêlé dans un même nuage.

(Pierre Reverdy)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

JE TENAIS A TOUT (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2016



 

pavés [1280x768]

JE TENAIS A TOUT

DANS les cloisons de l’air écoute un bruit de pas
Les oiseaux tournent sur ma tête
Leurs cercles ne resteront pas
Mais au fond de l’allée la porte s’est ouverte
On chante bas
Les gens qui passent
n’écoutent pas

Si vos yeux regardaient en l’air

On n’ira pas plus haut que les marches
du grenier ou du paradis
Le temps s’écaille
Dans la chambre où mon ombre a peu a peu grandi
La cloche appelle les passants
Ceux qui s’en vont et ceux qui rentrent
On voudrait ne pas entendre
Mais il faut bientôt repartir
On ne peut pas toujours dormir
Oublier l’heure qui passe
Connaître ce qui va venir

Un nom crie à toutes forces
Regarde sous tes fenêtres
Une figure inconnue qui n’a pas de corps
La rue déserte
La porte ouverte
Tous les trésors rêvés
Ma liberté aussi
Derrière moi sur le pavé
Une chaîne traîne sans bruit

(Pierre Reverdy)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :