Arbrealettres

Poésie

Hermétiquement le poème concentre (Hannah Arendt)

Posted by arbrealettres sur 23 novembre 2016



Hermétiquement le poème concentre,
Protège le coeur des sentiments adverses.
La coque, quand le noyau perce,
Montre au monde un intérieur condensé.

***

Dicht verdichtet das Gedicht,
schützt den Kern vor bösen Sinnen.
Schale, wenn der Kern durchbricht,
weis’ der Welt ein dichtes Innen.

(Hannah Arendt)

Illustration: Vladimir Kush

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :