Arbrealettres

Poésie

La théorie des couleurs de Goethe (Hannah Arendt)

Posted by arbrealettres sur 23 novembre 2016



cercle-chromatique-goethe-800x600

La théorie des couleurs de Goethe

Jaune est le jour.
Bleue est la nuit.
Verte l’étendue du monde.
Lumière et ténèbres se marient
dans l’obscurité comme dans la clarté.
La couleur fait apparaître l’univers,
les couleurs séparent les choses des choses.

Quand la pluie et le soleil
las de la querelle des nuées
unissent encore la sécheresse
et l’humidité dans les noces des couleurs,
l’obscurité luit autant que la clarté —
Du ciel une arche rayonne,
Notre oeil, notre monde.

***

Goethes Farbenlehre

Gelb ist der Tag.
Blau ist die Nacht.
Grün liegt die Welt.
Licht und Finsternis vermählen
sich im Dunklen wie im Hellen.
Farbe lässt das All erscheinen,
Farben scheiden Ding von Ding.

Wenn der Regen und die Sonne,
ihrer Wolkenzwiste made,
noch das Trockne und das Nasse
in die Farbenhochzeit einen,
glänzet Dunkles so wie Helles —
Bogenförmig strahlt vom Himmel
Unser Auge, unsere Welt.

(Hannah Arendt)

 

 

Une Réponse vers “La théorie des couleurs de Goethe (Hannah Arendt)”

  1. Lara said

    Théorie qui inspira le grand peintre J.M.W.Turner …

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :