Arbrealettres

Poésie

Supporter la surabondance (Hannah Arendt)

Posted by arbrealettres sur 23 novembre 2016



Supporter la surabondance
quand vagues et vagues se brisent,
se refuser le faire-voir,
persister dans le silence —
Ô Dieu, tu ne nous entends pas.

De la surabondance la voix de Dieu
ne nous sauve pas.
Elle ne parle qu’aux nécessiteux,
aux assoiffés, aux impatients.
Ô Dieu, ne nous oublie pas.

***

Den Überfluss ertragen
wenn Well’ um Well’ sich bricht,
das Zeigen sich versagen,
im Schweigen zu verharren —
O Gott, Du hörst uns nicht.

Aus Überfluss errettet
uns Gottes Stimme nicht.
Sie spricht nur zu den Darbenden,
den Sehnsüchtigen, den Harrenden.
O Gott, vergiss uns nicht.

(Hannah Arendt)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :