Arbrealettres

Poésie

Le Tao se répand comme un flot (Lao Tseu)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2016



Le Tao se répand comme un flot.
Sa puissance est sans limite.

Les dix mille êtres
naissent et vivent de lui
sans qu’il en soit l’auteur.

Il poursuit son oeuvre éternelle
sans vouloir rien imposer.
Il commande aux hommes
sans s’en déclarer le maître.

Il est sans désir
et dénué d’ambition.
On peut le dire petit.
Quelle erreur :
il est immense,
incommensurable.

Les dix mille êtres
retournent à lui
sans qu’il ne demande rien.

On peut alors le dire immense,
et nul ne peut le cerner.

Le sage ignore sa grandeur,
ainsi
elle se réalise d’elle-même.

A l’infini.

(Lao Tseu)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :