Arbrealettres

Poésie

Je reconnais parfois mes pas (Georges Jean)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2016



Une piste inconnue devant moi
Désert
Mes cris s’étranglent
Mes cris porteurs d’une parole volée
et morte
et renaissante
Et la gorge déchirée par le sens
Mais je reconnais parfois
mes pas.

(Georges Jean)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :