Arbrealettres

Poésie

Le soleil fait le tour des maisons et des hommes (Georges Jean)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2016



Le soleil fait le tour
Des maisons et des
hommes

Marchent dorment et mangent
Les hommes dans leurs cases

Font l’amour aux aurores
Aux marges de la nuit

Kilomètres de pas
Entre lits et cuisines

Le soleil sur les murs
Blanchit la solitude

Marmonnent les idées
Derrière les cloisons

Chacun suit son chemin
Les couloirs sont fermés

Tristes itinéraires
Réseaux sans convergence

Le soleil reconnaît
Les fenêtres ouvertes

(Georges Jean)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :