Arbrealettres

Poésie

Tu viendras (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 30 novembre 2016



Tu viendras lorsque les bruyères au soleil
près des routes qui se fendent ont des abeilles.

Tu viendras en riant avec ta bouche rouge
comme les fleurs des grenadiers et des farouches.

Tu lui diras que tu l’aimes depuis longtemps,
mais en lui refusant ton baiser en riant.

Mais lorsque tu voudras le lui donner, alors
tremblante et suante, tu verras qu’il est mort.

(Francis Jammes)

3 Réponses to “Tu viendras (Francis Jammes)”

  1. (À la mémoire de Jean Véronis, 1955-2013)

    J’avais un bon copain du côté du soleil,
    Du côté de la fleur, du côté des abeilles.

    Il était rassurant, dans ce monde qui bouge,
    Il écrivait en bleu, en noir, en vert, en rouge

    Sur des thèmes choisis qu’il poursuivait longtemps,
    Avec des conclusions qu’il donnait en riant.

    Comment parler de lui, que puis-je dire, alors
    Que je vois devant moi l’annonce de sa mort ?

  2. Luciole said

    Beau et brutalement triste.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :