Arbrealettres

Poésie

Archive for décembre 2016

Si J’avais les jours à compter (Valérie Rouzeau)

Posted by arbrealettres sur 31 décembre 2016



Si J’avais les jours à compter je marquerais soir après
soir mes petites croix de récompense
Je tiendrais des mois des saisons mon calendrier de
forçat mon agenda de Pénélope
Ca me ferait ni chaud ni froid juillet janvier en
solitaire je traverserais les années
Si grand d’amour était en vue ou à revenir quel beau jour
je l’appellerais mon cher Ulysse et puis je choisirais
la danse plutôt que la tapisserie
Je bouserais les mauvais génies en faisant jazzer mon seul coeur
Je mettrais le chagrin en boîte avec un jeu de mots facile
Je trangerais l’éternité pour en découdre avec les nuits
tchatchatchatcherais jusqu’au matin dans une autre
histoire aussi vrai si j’avais de quoi de l’espoir

(Valérie Rouzeau)

Illustration: Gilbert Garcin

 

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chanson de l’année tragique (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 31 décembre 2016



Janvier, la neige rouge
Interdit l’avenir.

Tous les râles, Février,
Tous les râles conspirent

Mars, la voix des morts
Surprend les traînards.

Tous les râles, Avril,
Tous les râles fleurissent.

Mai, la terre joue
A changer de visage.

Tous les râles, Juin,
Tous les râles saignent.

Juillet, l’espoir crève
Comme un chien galeux.

C’est en Août qu’autrefois
On fêtait les montagnes.

Tous les râles, Septembre,
Tous les râles grondent.

Octobre, un désespéré
Fait des signes à la terre.

Soleil, Novembre, soleil
Réchauffe un peu la terre.

Une nuit de Décembre
J’ai péri de t’attendre.

(Edmond Jabès)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

JANVIER (William Carlos Williams)

Posted by arbrealettres sur 31 décembre 2016



 

Sandra Gunther  06

JANVIER

DE nouveau je réplique aux trois vents
qui jouent de dérisoires quintes chromatiques
de l’autre côté de ma fenêtre :

Jouez plus fort.
Vous ne réussirez pas. Plus vous frappez
pour que je vous suive,
plus je m’accroche à mes phrases.

Et le vent,
comme avant, joue à la perfection
sa moqueuse musique.

***

JANUARY

AGAIN I reply to the triple winds
running chromatic fifths of derision
outside my window :

Play louder.
You will not succeed. I am
bound mo reto my sentences
the mo reyou batter at me
to follow you.

And the wind,
as before, fingers perfectly
its derisive music.

(William Carlos Williams)

Illustration: Sandra Gunther

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Séparément s’envolent (Takano Suju)

Posted by arbrealettres sur 31 décembre 2016



Séparément
S’envolent là-bas
Des corbeaux au nouvel an.

(Takano Suju)

 Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Le temps qui passe (Pensées celtiques)

Posted by arbrealettres sur 31 décembre 2016



 

Le temps qui passe

Aux yeux d’un enfant, quelques semaines semblent longues.
Aux yeux d’un jeune homme, quelques mois semblent longs.
Aux yeux d’un adulte, quelques années semblent longues.
Aux yeux d’une personne âgée, les décennies semblent courtes.

La personne âgée est la plus proche de Dieu :
Aux yeux de Dieu les décennies sont des secondes, les siècles des minutes.
A ses yeux, l’éternité est chaque moment.
Sois patient avec toi-même : pense à la manière de Dieu !

(Pensées celtiques)

Illustration

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La nouvelle aube (Ko Un)

Posted by arbrealettres sur 31 décembre 2016



La nouvelle aube
le chant du premier coq
dans la chambre là-bas on doit l’entendre aussi

(Ko Un)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

C’est le matin du Nouvel An (Moritake)

Posted by arbrealettres sur 31 décembre 2016



 

C’est le matin
du Nouvel An – je pense aussi
à l’âge des dieux

(Moritake)

Illustration: Hokusaï

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

L’alligator (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 31 décembre 2016



 

peinture-acrylique-tete-de-crocodile [1280x768]

L’alligator

Sur les bords du Mississipi
Un alligator se tapit.
ll vit passer un négrillon
Et lui dit: «Bonjour, mon garçon.»
Mais le nègre lui dit «Bonsoir,
La nuit tombe, il va faire noir,
Je suis petit et j’aurais tort
De parler à l’alligator. »
Sur les bords du Mississipi
L’alligator a du dépit,
Car il voulait au réveillon
Manger le tendre négrillon.

(Robert Desnos)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SONNET DU NOUVEL AN (Srecko Kosovel)

Posted by arbrealettres sur 31 décembre 2016



 

SONNET DU NOUVEL AN

Compartiments vides… La lumière cille
Et dans le grondement sourd vacille,
La plaine muette s’étale solitaire;
Il est dur de voyager à cette heure…

Le contrôleur appuyé à la vitre regarde fixement,
Ses yeux se perdent dans la plaine obscure,
Le coeur s’arrêterait, le train se hâte;
Il est dur d’être seul à cette heure…

Le coeur s’arrêterait et plongerait
Dans ce silence muet, des vallées noires,
Le coeur s’arrêterait et se cacherait
Devant l’épouvante issue du souvenir;
Dans la maison, à la campagne, la fille éteindrait
La lumière devant la peur des lointains inconnus.

(Srecko Kosovel)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Venez me voir (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 30 décembre 2016



Si vous cherchez l’oubli des pensées,
venez me voir –
Vous pourrez arroser les doux
légumes de mon jardin.

(Wang Wei)


Illustration

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | 23 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :