Arbrealettres

Poésie

Jour de cafard (Michel Butor)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2016



calimero

Jour de cafard

D’abord on n’a pas entendu le réveil et se levant en toute hâte
on se meurtrit le gros orteil contre un outil oublié

En se rattrapant au mur on fait tomber une gravure précieuse
dont la vitre vole en éclats les plombs sautent

Dès qu’ils sont enfin réparés le facteur sonne
apportant un avis recommandé du contrôleur des contributions

Alors on voit qu’un bouton manque au col de la chemise qu’on vient d’enfiler
c’est le moment que choisit la dent creuse pour vous rappeler
qu’il est urgent de la faire soigner

(Michel Butor)

 

 

2 Réponses to “Jour de cafard (Michel Butor)”

  1. midolu said

    Vraiment pas de chance …
    Je ne sais pas si ça me donnerait le cafard mais, en fin de journée (et même avant) je serais abattue et je n’oserais peut-être plus bouger !
    En même temps, je ressentirais de la colère, stérile bien entendu … 😉
    Bonne fin de semaine, sans cafard je l’espère …

    • arbrealettres said

      oui ces petites bêtes sont parfois bien embêtantes!
      Merci Midolu 🙂 Lire quelques Poèmes c’est un bon moyen de les repousser! 😉

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :