Arbrealettres

Poésie

A EMILIA ROWLES (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 8 décembre 2016



alexandre-cabanel-_-_albayde-aux-yeux-de-gazelle

A EMILIA ROWLES

Assise là, sous le porche
Avec un livre de Dante entre les mains
Sur les pages ouvertes son portrait
Et une couronne de laurier
L’eau de la fontaine chante
Dans la rue passent les ombres
Quelqu’un entre et touche complice vos doigts
Qui gardent la place
Car vous ne lisez pas
Les amandes de vos yeux
Ont le blanc-seing des rêves
Un jour j’ai compris
The white seeing
Et maintenant devant votre regard
Qui voit l’absence
Je me trompe peut-être encore

(Heather Dohollau)

Illustration: Alexandre Cabanel

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :