Arbrealettres

Poésie

Ne dépensez pas trop tôt ces visages riants (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 11 décembre 2016



Ne dépensez pas trop tôt ces visages riants
dans la pénombre d’une pièce ouverte étroitement
sur l’éclatant jardin retrouvé.
Ni la menue monnaie de ces pierres sèches
et ces feuilles poussiéreuses.

Ils pourraient être l’or d’un pays à venir.

(Heather Dohollau)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :