Arbrealettres

Poésie

Le véritable malheur (Giuseppe Conte)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2016



Le véritable malheur

C’est ainsi: le véritable malheur
ignore toujours qui il est.
Tu ne peux l’attribuer
à aucune cause. Ni à une promesse
non tenue, ni à un but
non rejoint, ni à un amour
quémandé en vain.

Le véritable malheur te prend par la main
et t’accompagne sans dire un mot.
Qu’il te caresse ou t’étrangle
pour lui ça ne change rien.
Inutile d’espérer qu’il s’endorme
quand vient le soir.

Le véritable malheur tu le sens
comme une eau qui s’infiltre, comme la sable
que le ressac prend et laisse,
éternel, sans tourments, avec moins
d’angoisse en lui
que la joie.

(Giuseppe Conte)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Alexandre Cabanel

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :