Arbrealettres

Poésie

LES ROSES (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 17 décembre 2016



LES ROSES

Lorsque la nuit j’effeuille et mords les roses
C’est comme si je tenais entre mes dents
Le clair de lune des nuits transparentes,
L’éclat des après-midi lumineuses,
Le vent baladin du printemps,
La douceur amère des couchants
Et l’exaltation de toutes les attentes.

***

AS ROSAS

Quando à noite desfolho e trinco as rosas
É como se prendesse entre os meus dentes
Todo o luar das noites transparentes,
Todo o fulgor das tardes luminosas,
O vento bailador das Primaveras,
A doçura amarga dos poentes,
E a exaltaçáo de todas as esperas.

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :