Arbrealettres

Poésie

QUE TON GLAIVE (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 17 décembre 2016



glaive

QUE TON GLAIVE

Que Ton glaive me blesse mortellement.
J’ai l’âme dissipée et vagabonde,
Tout m’anéantit et chaque être m’inonde
Et je puis ainsi rouler éternellement.

***

QUE O TEU GLÁDIO

Que o Teu gládio me fira mortalmente.
Eu sou de alma dispersa e vagabunda,
Tudo me destrói e cada ser me inunda
E posso assim rolar eternamente.

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :