Arbrealettres

Poésie

PÉNÉLOPE (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 21 décembre 2016



PÉNÉLOPE

je défais pendant la nuit les mailles du chemin.
Je n’ai point tissé la vérité,
Mais le temps, pour remplir ce temps si mort.
Et chaque jour je m’éloigne et chaque nuit je me rapproche.

***

PENÉLOPE

Desfaço durante a noite o meu caminho.
Tudo quanto teci não é verdade,
Mas tempo, para ocupar o tempo morto,
E cada dia me afasto et cada noite me aproximo.

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :