Arbrealettres

Poésie

LA COULEUR DU POÈME (Jean-Michel Maulpoix)

Posted by arbrealettres sur 23 décembre 2016



 

Charles Edward Perugini  161

LA COULEUR DU POÈME

La couleur du poème dépend de la quantité de lumière
Qui se réverbère en son encre.
Elle change au gré de l’heure, de l’âge et de la langue.

Incolore au commencement, quand il n’est encore qu’une aspiration vague.
D’un blanc de page vide, il tend vers le gris en rêvant son encre prochaine.
Aube indécise sur le papier. Tels brouillards ou fumées qui montent.
C’est pourtant vers le bleu qu’il s’enlève le plus souvent,
Accroissant son ciel et son eau, entrouvrant sur la page une vague idée d’azur.

Noir, si rien ne le tire hors de soi, prisonnier qu’il demeure des signes.
Rouge, quand il accélère, s’enfièvre, circule et bat.
Or d’étincelle ici et là en son ballet de feuilles mortes.
Vert en mai devant l’arbre, blanc de décembre sous la neige,
Mais d’une couleur indistincte quand s’y penche un visage aimé.

(Jean-Michel Maulpoix)

Illustration: Charles Edward Perugini

 

3 Réponses to “LA COULEUR DU POÈME (Jean-Michel Maulpoix)”

  1. ggunice said

    Bonjour,
    J’aime beaucoup ce poème de Jean-Michel Maulpoix que je ne connaissais pas. Savez-vous où il a été publié ? J’aimerais beaucoup connaître la référence. Je suppose que c’est dans une revue, ou dans un livre à tirage limité, mais non dans un recueil.
    Merci par avance,

    Gabriel Grossi
    Littérature Portes Ouvertes

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :