Arbrealettres

Poésie

GRAPHIQUE (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 28 décembre 2016



GRAPHIQUE

I
Courbe des espaces, courbe des baies,
Vie qui n’est pas celle des gestes inutiles,
Qui me consolera de mon corps enseveli ?

II
Elle est en moi, dans la clarté
Que le soleil dépose au sommet des montagnes.
Par elle je sais que je vaincrai la nuit
Et tout le poids mort de mes membres.

III
Montrez-moi les anémones, les méduses et les coraux
Du fond de la mer.
Je nais à l’instant.

IV
La femme blanche que la nuit porte en son ventre
Émergea à la surface des eaux et mourut.

V
J’arrive à la plage et je vois que c’est moi
Le jour blanc.

***

GRÁFICO

I
Curva dos espaços, curva das balas,
Vida que nao é vida com os gestos inúteis
Quern me consolará do meu coreo sepultado ?

II
Ela está dentro de mim na claridade
Que o sol poisa no cimo das montanhas
Por ela sei que vencerei a noite
E todo o peso morto dos meus membros.

III
Mostrai-me as anémonas, as medusas e os corais
Do fundo do mar.
Eu nasci há um instante.

IV
A mulher branca que a noite traz no ventre
Veio à tona das águas e morreu.

V
Chego à Praia e vejo que sou eu
O dia branco.

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

Illustration: George Hunter

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :