Arbrealettres

Poésie

Ce qui était grand (Czeslaw Milosz)

Posted by arbrealettres sur 29 décembre 2016




Ce qui était si grand est devenu petit.
Les royaumes comme l’étain se sont ternis.

Ce qui m’écrasait ne m’écrase plus.
Les terres du ciel étincellent dans leur cours.

Au bord du fleuve, allongé dans l’herbe,
Enfant d’autrefois, je lance des bateaux d’écorce.

(Czeslaw Milosz)

Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :